Le Ara hyacinthe, espèce vraiment emblématique, est considérée comme vulnérable selon l’IUCN Red List. Les populations sauvages comptent moins de 5 000 individus adultes et une forte tendance à la baisse est actuellement observée.

Le Ara Hyacinthe est un perroquet que l’on peut retrouver au Brésil au Pantanal, immense plaine alluviale sur près de 200 000 km2 qui se transforme pendant une grande partie de l’année en un grand marais d’eau douce. Le Pantanal est un lieu protégé grâce à son statut d’attraction touristique. C’est surtout dans cette zone que se maintiennent des effectifs raisonnables et qu’ont lieu la plupart des efforts de conservation. Cependant, la zone d’habitat du Hyacinthe est aussi supposée être 10 fois plus grande que le Pantanal.

En dehors du Pantanal, cet animal est presque totalement inconnu, non protégé et non étudié. Nous estimons que son nombre de représentants y a décliné et disparu dans certains cas.
Cette situation est dangereuse. Laisser une espèce se limiter à une seule zone, bien que sa population soit en plein essor, serait une erreur pour au moins 3 raisons :
i/  il est toujours plus prudent de maintenir et d’encourager de multiples populations à différents endroits, comme sécurité en cas de catastrophes imprévues (changements climatiques, maladies, bouleversements politiques, etc).
ii/ tout animal a une mission écologique à remplir dans un écosystème. L’extinction d’une espèce sur une zone peut avoir des conséquences négatives pour l’environnement.
iii/ de multiples populations dispersées sur plusieurs zones permettent de répartir équitablement les avantages économiques d’un écotourisme durable, en particulier dans le cas d’espèces emblématiques et charismatiques telles que le Ara Hyacinthe.

Il est donc urgent de déterminer la situation de cette espèce dans les autres zones de son aire de répartition en vue d’identifier des enjeux de conservation et surtout d’assurer la pérennité de cette espèce à grande échelle.

La PWLF s’associe à La Manchester Metropolitan University et Birdlife international dans un projet qui consistera
(1) à réunir toutes les informations sur son aire de répartition, pour identifier leur population et les zones
(2) à faire des études terrain pour confirmer le statut des populations sur ces zones et identifier les interventions les plus appropriées
(3) à déterminer les actions à mettre en place

Pour cette 1ère année de projet, PWLF pourra participer à hauteur de 8 832€ grâce à vos dons.
Cela permettra de financer une étude documentaire scientifique vitale pour produire des « modèles de répartition des espèces» afin de comprendre les variations du nombre d’individus et leur aire de répartition au cours des 2 derniers siècles, d’identifier les populations de aras et les zones potentielles susceptibles d’abriter d’autres aras.

En 2020, sera prévue une enquête terrain sur toute l’aire de répartition avec les résultats obtenus en 2019. L’objectif est d’ évaluer la situation des Aras Hyacinthe à partir des observations et des entretiens avec les sources locales. Cela permettra aussi d’identifier les zones où des interventions seraient les plus susceptibles de bénéficier à l’espèce (nichoirs, surveillance, campagnes de sensibilisation locales, écotourisme)
En 2021, seront organisées des interventions sur les zones identifiées par les enquêtes terrains de 2020.

Participez vous aussi à ce projet en faisant un don !
https://urlz.fr/5PfO

*100€ versés = 34€ après réduction fiscale + 1 t-shirt de la PWLF en cadeau*

Merci pour votre générosité